jeudi , 24 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>par rapport à 2017</span>:<br><span style='color:red;'>Recul du nombre d’accidents les 10 premiers jours de Ramadhan 2018</span>
© D.R

par rapport à 2017:
Recul du nombre d’accidents les 10 premiers jours de Ramadhan 2018

Les services de la sûreté de wilaya d’Alger ont  enregistré au cours des dix (10) premiers jours du mois de Ramadhan un  recul du nombre d’accidents par rapport à la même période en 2017, a  indiqué dimanche le lieutenant Mouloud Ibazatene, chargé de la  communication à la sûreté de wilaya d’Alger.

Le nombre d’accidents de la route enregistrés au cours des dix premiers  jours du mois de Ramadhan 2018 dans la wilaya d’Alger a reculé par rapport  à la même période en 2017, a déclaré le lieutenant Ibazatene à la presse au  niveau d’un barrage sur l’autoroute entre El-Harrach et Ben Aknoun où ont  été dressées deux (2) tentes d’iftar collectif pour les usagers de  l’autoroute.
Dix (10) accidents de la route ont été enregistrés les dix premiers jours  du mois de Ramadhan en 2018 contre quinze (15) accidents à la même période  en 2017 grâce à l’intensification des opérations de sensibilisation menées  par le services de sûreté, notamment au niveau des barrages. Pour éviter l’excès de vitesse, notamment juste avant l’iftar, les  services de la sûreté de wilaya d’Alger ont, dans le cadre de la police de  proximité, dressé des tentes d’iftar collectif au niveau de certains  barrages pour offrir des repas chauds aux conducteurs dans leurs voitures,  a-t-on constaté au niveau du barrage sur l’autoroute reliant El-Harrach à  Ben Aknoun. Une initiative qui a été saluée par de nombreux conducteurs.
Les citoyens qui ont pris part aux tables d’Iftar au niveau des tentes,  ont salué cette initiative qui leur a permis de ne pas faire de la vitesse  et d’éviter les accidents de circulation, d’autant plus que la majorité  d’entre eux est venue d’autres wilayas, à l’instar de Sétif, Tébessa, Tizi  Ouzou et autres.
Renforcement de la sécurité dans les lieux publics très fréquentés par  les citoyens
Lors d’une sortie sur le terrain dans les différents quartiers de la  capitale et notamment au niveau des barrages sécuritaires du centre  commercial d’Ardis, de la cité des Bananiers, du Métro d’Alger et de la  Place des martyrs, le dispositif sécuritaire a été renforcé en ce mois  sacré dans les différents lieux publics très fréquentés par les citoyens,  en vue de les rassurer.  Les éléments de la sûreté mobilisés au niveau des barrages ont été  renforcés par des brigades de la police judiciaire qui procèdent au  contrôle et à la surveillance en vue de parer à tout éventuel acte  criminel.  S’agissant du Métro d’Alger, la brigade de la Police judiciaire chargée de  sa sécurité, a été renforcée par une brigade cynotechnique, ainsi que par  des moyens techniques et des caméras en vue de surveiller les colis  suspects.
A ce titre, le lieutenant Mouloud Ibazatene a fait savoir qu’à l’occasion  du mois sacré de Ramadhan, les services de Sûreté de la wilaya d’Alger  avaient déjà mobilisé 7.000 policiers de différents grades en vue de  sécuriser les grands centres commerciaux, les places publiques, les marchés  et les gares de transport des voyageurs, y compris le tramway et le métro.  Des citoyens approchés par l’APS au niveau du Métro d’Alger et de la Place  des martyrs ont fait part de «leur satisfaction» de ces mesures, affirmant  que la capitale connaît une amélioration de la sécurisation des quartiers  et des rues cette année, grâce au renforcement du dispositif sécuritaire  «particulièrement dans les endroits très fréquentés par les citoyens».