samedi , 26 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Salon international de l’agriculture</span>:<br><span style='color:red;'>«Réduire le coût de production de la viande blanche est possible»</span>
© D.R

Salon international de l’agriculture:
«Réduire le coût de production de la viande blanche est possible»

Rencontré en marge du Salon international de l’agriculture organisé au Centre de conventions d’Oran (CCO), S. Sraich docteur vétérinaire, est revenue sur la question du prix du kg de la viande blanche.

Selon notre interlocuteur, l’Algérie est parmi les premiers importateurs de Mais et de Soja dans le monde qui sont des intrants pour la fabrication de l’aliment de bétail. Mais, il existe un gaspillage de cet aliment dans la plupart des centres d’levages en Algérie.
«Pour illustrer cette réalité, on prendra par exemple un élevage de 5000 têtes, on constate une perte de 12.50 quintaux à multiplier par le prix de l’aliment, c’est un manque à gagner de 60.000 Da, je laisse le soin aux spécialistes de calculer le coût de gaspillage sur plusieurs lots d’élevages à l’année et au niveau national en dinars et dollars».
Dans ce cadre, et pour faire face à ce gaspillage, une équipe d’un fournisseur de matériel d’élevage à lancé selon M. Sraich, un projet sur une durée de deux ans dont l’objectif global est de produire un kg de poulet à moins de 110 Da. Selon notre interlocuteur, 5 essais furent réalisés durant les derniers mois dans le seul objectif de réduire au maximum ce manque à gagner par le gaspillage.
Avec la mise en place d’un matériel performant, et un contrôle rigoureux ainsi qu’un encadrement fournis par des docteurs vétérinaires, le docteur vétérinaire espère qu’à la fin de cette étude, l’objectif de réduire le coût sera atteint, en mettant fin au gaspillage ainsi économisé des milliards de dollars qui pourrait être investi à nouveau dans la filière avicole.
Fethi Mohamed