mardi , 19 octobre 2021
Règlement d’un taux de 88% des dossiers de remplacement des chalets

Règlement d’un taux de 88% des dossiers de remplacement des chalets

«Nous avons enregistré le règlement de 16.152 dossiers de remplacement des chalets par des constructions en dur, dont les propriétaires ont bénéficié de l’aide de l’Etat, fixée à 1.200.000 da, soit un taux de 88% des chalets concernés, à travers la wilaya, sur un total de 18.300 unités», a indiqué le directeur du logement, Habib Arkoub.

Il a ajouté qu’il «ne reste plus que 2.143 unités, dont 592 ont fait l’objet de demandes introduites par leurs propriétaires auprès de différents services concernés, pour un prolongement des délais de dépôt auprès des autorités compétentes, en vue de régler leurs dossiers et de bénéficier d’une aide de l’Etat», a-t-il expliqué. «Les propriétaires des 1.551 chalets restants n’ont pas déposé de dossiers, en raison de nombreux problèmes liés, entre autres, aux procédures de vente et d’héritage», a-t-il précisé, signalant la possibilité de les intégrer dans d’autres programmes de logements, suivant les propositions de la direction du logement «en cas de non prolongation du programme de remplacement des chalets, dont le délai a expiré le 30 juin dernier», a fait savoir M.Arkoub. Outre l’aide de l’Etat fixée à 1.200.000 da, 2.753 citoyens ont été, également, destinataires d’une aide supplémentaire de 700.000 da affectée à leur ayants droits, pour réaliser des extensions (à la verticale ou en horizontal) dans leur nouvelles constructions en dur. La wilaya de Chlef a célébré, aujourd’hui dimanche, le 41eme anniversaire du séisme (de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter) qui l’a frappé le 10 octobre 1980, en faisant 10.000 victimes, dont 2.600 morts, et en détruisant 80% du cadre bâti de cette ville. Les autorités de la wilaya ont lancé, en 2009, un programme de remplacement des chalets, au nombre de 18.300, par des constructions en dur, en vue de l’éradication de ce type de logements, devenu une plaie dans le paysage urbain de la wilaya, en raison de leur dégradation après la fin de leur durée de viabilité. Cette opération de remplacement des chalets à Chlef a enregistré plusieurs prolongements dans ses délais, avec à chaque fois des facilitations dans ses procédures. Elle stipulait, à ses débuts, la démolition du chalet avec l’offre d’une aide en trois tranches, avant que cette aide ne soit réduite à deux tranches, sans condition préalable. Le dernier délai fixé pour bénéficier de ce programme était le 30 juin dernier.