lundi , 12 avril 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj</span>:<br><span style='color:red;'>Reprise officielle des prestations</span>

Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj:
Reprise officielle des prestations

Le Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj (Alger) reprendra, à partir de ce dimanche prochain, ses prestations en faveur du public, après son affectation, depuis mars dernier, à la mise en quarantaine des ressortissants algériens rapatriés, a-t-on appris auprès du Président directeur général (P-dg) du Complexe, Saïd Bekhti.

L’établissement qui avait été rouvert, à titre d’essai, en juin 2019 après  des travaux de réaménagement et d’extension suivant les normes  internationales, avait commencé à accueillir les clients en janvier 2020, a  indiqué à l’APS M. Bekhti. Il a précisé, que le Centre n’accueillera, au début de sa mise en service,  que 50% de sa capacité d’hébergement globale, et ce, en respect des mesures  préventives décrétées par les pouvoirs publics dans la cadre de la lutte  contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus.
Il a mis en avant, à ce propos, le respect scrupuleux de toutes les  mesures de prévention et d’hygiène, à savoir la désinfection quotidienne  des espaces, la distanciation sociale et le port obligatoire des masques  pour les clients. Le Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj est le seul du genre à  l’échelle nationale offrant des cures thermales pour les malades souffrant  d’affections articulaires et de rhumatisme, a rappelé M. Bekhti qui  explique que l’eau de mer, riche en oligo-éléments et en minéraux (sodium,  calcium, potassium et chlore), soulage les douleurs articulaires. Evoquant les mesures prises pour proposer «des prix concurrentiels», le  directeur du Centre de thalassothérapie de Sidi Fredj a rappelé les  conventions signées, en janvier dernier, notamment avec les Caisses de  sécurité sociale et les comités de participation et des œuvres sociales de  plusieurs secteurs pour élargir l’accès aux cures thermales. Ces conventions visent à renforcer la couverture sanitaire et sociale au profit des clients en leur offrant la possibilité d’accéder aux prestations  proposées par le Centre et les stations thermales à des prix raisonnables,  a-t-il précisé. Par ailleurs et s’agissant des travaux d’aménagement réalisés au niveau du  complexe, M. Bekhti a affirmé que cet établissement thermal et touristique a bénéficié, depuis 2016, d’une grande opération de réaménagement et de  renforcement de sa capacité d’accueil avec la construction d’un nouvel  hôtel de 33 chambres, en plus de l’ancien qui compte 122 chambres. Pour M. Bekhti ces structures et projets contribueront grandement à la  promotion de la destination Algérie, en ce sens qu’ils permettront  d’attirer des touristes locaux et étrangers qui préfèrent ce genre  d’activités touristiques et thérapeutiques.
Le complexe dispose de deux hôtels comptant plusieurs pavillons, dont un  sauna, une salle de massage, des jacuzzis, deux piscines, un bain et une  salle de bien-être et de remise en forme, selon le même responsable. Concernant l’opération d’extension, M. Bekhti a indiqué que le nouveau  hôtel qui a renforcé les capacités du complexe, est «une structure de  remise en forme et de bien-être, à l’instar de l’ancien hôtel qui est  consacré à la thalassothérapie».
Soulignant que dans l’objectif d’améliorer le niveau des prestations, des  cycles de formation en été dispensés aux travailleurs et employés du  complexe dans différentes spécialités, M. Bekhti a insisté sur l’importance  de former des médecins en thalassothérapie, des masseurs et des  spécialistes dans le domaine de la maintenance des équipements afin de  rattraper les lacunes enregistrées dans les ressources humaines. Le complexe de thalassothérapie a été doté, selon son premier responsable,  «de nouveaux équipements modernes répondant aux normes internationales  appliquées dans cette spécialité de remise en forme», ajoutant que cet  espace thérapeutique et touristique constitue également «un espace de repos  et de bien-être dans un environnement propre et calme, au regard des  espaces verts qu’il dispose, de la plage qui l’entoure, des piscines et du  matériels modernes de sport». M. Bekhti a rappelé que le service de la thérapie avec le bain en eau de  mer, compte des bassins de kinésithérapie et de remise en forme, des  piscines pour la natation et le bien-être, des bassins pour le massage et  des bains chauds à vapeur et aux algues marines.
Evoquant les causes de l’arrêt dernièrement de ses prestations, M. Bekhti  a affirmé qu’en raison «des conditions sanitaires qui a connu l’Algérie à  l’instar des autres pays du monde à cause de la propagation du nouveau  coronavirus, le complexe a été réservé au confinement sanitaire des  ressortissants algériens venus de l’étranger», relevant la prise en charge  trois (3) groupes, le premier est composé de 160 personnes, le deuxième  groupe de 200 personnes et le troisième de 207 citoyens. Le P-dg du complexe a affirmé que cette mesure préventive a été accomplie  de bonnes conditions, et tous les moyens matériels et humains nécessaires  pour le bon déroulement de l’opération de confinement, ont été mobilisés  pour protéger les travailleurs et l’équipe médicale en coordination avec  les collectivités locales et tous les secteurs concernés.