vendredi , 25 septembre 2020

...:
Retour progressif et conditionné à une vie normale

De nouveaux allégements ont été décidés dans le confinement en cours dans notre pays depuis le mois de mars dernier. Ainsi, il sera procédé dans les jours à venir à la réouverture graduelle des lieux de culte, ainsi que l’ouverture des plages qui elles aussi doivent répondre à des mesures bien spécifiques.
Le communiqué publié à l’issue de la réunion du Haut Conseil de Sécurité a en effet stipulé que « Le Président de la République a instruit le Premier ministre à l’effet de programmer une réouverture graduelle des lieux de culte, qui sera limitée, dans une première phase, aux seules grandes mosquées d’au moins mille (1000) places, et qui soient en mesure de permettre la distanciation physique indispensable, avec comme impératif le port du masque par tous ».Plus loin, il est aussi stipulé dans le même communiqué que « la question de la réouverture des plages aux citoyens, et des lieux de récréation et de détente, en particulier dans la conjoncture estivale actuelle, a permis au Président de la République de charger le Premier Ministre de prendre les mesures qui s’imposent pour un accès graduel à de tels espaces qui tiennent compte, là aussi, de l’impératif du respect des conditions sanitaires. Il a, à ce titre, ordonné aux responsables des services de sécurité de veiller, par une présence renforcée, à l’observation sur le terrain des consignes de distanciation entre les estivants et de port du masque ».
Ces mesures, à croire certaines sources, pourraient entrer en vigueur à partir du 10 août prochain, date qui coïncide avec la fin du prolongement des décisions de confinement prises par le Premier ministre le 28 juillet dernier. Cet allégement concernant les mosquées et les plages restera tributaire de l’évolution de la situation sanitaire, car s’il s’avère dans la pratique une aggravation dans le nombre des contaminations ou dans le décès, ces mesures seront automatiquement remises en cause.
Autrement dit, la balle est dans le camp des citoyens qui se doivent, de respecter les mesures de prévention, notamment le port du masque et la distanciation physique. Ces gestes simples et pleines de bon sens, nous permettront à coup sûr de reprendre une vie normale. Une vie normale et responsable qui permettra au pays de se consacrer à la chose économique et de rattraper le retard enregistré dans la mise en œuvre de la nouvelle feuille de route de l’économie nationale.
Par Abdelmadjid Blidi