samedi , 26 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue Une - 21e journée | USMBA 1 - JSK 2</span>:<br><span style='color:red;'>Un arbitrage à sens unique !</span>
© D.R

Ligue Une - 21e journée | USMBA 1 - JSK 2:
Un arbitrage à sens unique !

Fiche technique : Stade du 1er novembre 1954 de Tizi-Ouzou. Temps ensoleillé. Forte affluence (plus de 15.000 spectateurs). Arbitrage de Bouslimani, assisté d’Azrine et Belbachir. Avertissements : Benaldjia, 57’ (JSK). Buts : Hammar Ziri, SP, 15’ et Benaldjia Mehdi, 57’ pour la JSK. Seguer Mohamed, 72’ pour l’USMBA. Composition des équipes : JSK : Boultif – Redouani – Ferhani – Guitoune – Belkalam (cap) – Raiah – Yettou – Benaldjia (Tafni, 88’) – Benyoucef (Boukhenchouche, 68’) – Djarrar et Hammar (Djabout, 86’). Entraineur : Gaci Salem. USMBA : Toual – Zerrouki – Lamara – Khali (cap) – Salah – Metref (Tabti, 46’) – Lagraâ – Bounoua (Bouguettaya, 86’) – Zouari – Mebarki (Belahouel, 46’) – et Seguer. Entraineur : Cherif El Ouazzani.
C’est bien noté, que notre football est loin d’être loyal. Et le match d’avant-hier entre la JS Kabylie et l’USM Bel Abbés en est une preuve. Le nouveau président de la Jeunesse l’a affirmé, avant la joute, qu’il fera tout pour gagner à Tizi-Ouzou. Cette fois, c’est un arbitre nommé Bouslimani, qui a tout fait pour briser l’équipe visiteuse, en la privant d’un pénalty et en plus, en offrant deux buts cadeaux, dont un pénalty pour la JSK. Cette réalité se confirma dés la quinzième minute de jeu. Zerrouki le latéral droit de l’USMBA, tacla le cuir et le sort en corner, du pied de Yettou. Bouslimani se dirigea vers le point des dix mètres et siffla un pénalty imaginaire, transformé par Hammar. Puis, le gardien Toual marqua sa présence, suite au coup franc de Benaldjia. Il fallait attendre la demi-heure de jeu, pour assister à la première réaction des gars de la Mekerra quant Seguer plaça idéalement Zouari. Ce dernier met une puissante frappe, déviée difficilement en corner, par le portier Boultif. De son, côté, Toual sauva sa cage à deux reprises, d’abord face à Redouani, (31’) et Ferhani, cinq minutes plus tard. Au retour des vestiaires, c’est un autre match qui s’annonça, avec l’entrée du meneur, Tabti et l’attaquant Belahouel. Deux changements efficaces, de la part de CEO, caractérisés par une domination nette de la part des camarades de Seguer. Mais, il fallait compter sur cet arbitre Bouslimani, qui refusa une agression sur un joueur belabbésien, qui s’acheva par un second but, inscrit par Benaldjia, à la 57’. Les visiteurs n’abdiquent pas et continuent leur domination, avec leur jeu le plus séduisant de notre football. 72’, centre parfait du meneur Tabti, qui trouva Seguer, et ce dernier réduisit le score. Dans la deuxième minute de temps additionnel, Belahouel est crocheté par les deux défenseurs centraux Belkalem et Raiah, mais l’arbitre fait la sourde oreille. Autre frustration, au moins une dizaine de minutes perdues, suite aux simulations de blessures des joueurs de la JSK, et seulement trois minutes ajoutées. Une défaite non méritée, puisque la JSK comptait sur son treizième joueur nommé Bouslimani. Pauvre football national.
B. Didéne