mardi , 16 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Mehdad Driss, défenseur de l’USMBA des années 1970</span>:<br><span style='color:red;'>Un arrière central de métier…</span>

Mehdad Driss, défenseur de l’USMBA des années 1970:
Un arrière central de métier…

Jouissant d’une retraite bien méritée, l’ex joueur de l’USMBA, Mehdad Driss garde toujours en mémoire que de bons souvenirs du bon vieux temps. En le croisant tous les jours près de sa maison sise à la Rue Zouggar Larbi du quartier Houari Boumediene (ex Cité Mimoun), voici une biographie pleine de nostalgies que nous dévoile Ammi Driss.

Né le 11 du mois de mai 1950, Driss Mehdad a gravé les échelons dès sa première licence en catégorie des minimes de l’USMBA en 1964. Deux années après, c’était une belle épopée qu’attendait Driss en poste de défenseur et qui se voyait sacré champion de l’Oranie avec les cadets (1966) et aussi en junior en 1967. Cette équipe comprenait dans son effectif une pléiade de grands talents tels les Amr Ahmed, Sennour Abdelkader et le docteur Bennaoum à qui nous souhaitons un prompt rétablissement. « A cette époque, il y avait la paire Tchengo – Barkat, deux grands messieurs spécialisés dans la prospection de jeunes talents, nous a révélé Hadj Dris qui continue: «Je me souviens que tous les matins, je fixais rendez-vous avec Cheikh Khelladi pour pratiquer du jogging et se rencontrer l’après-midi pour les entrainements avec l’USMBA. Dire que nous avons travaillé dur pour atteindre notre niveau ».Puis, vient l’entraineur feu Amar Rouaï qui a su comment nous motiver en équipe sénior. Le premier match de Mehdad fut contre l’ES Sétif en 1969 où l’USMBA a gagné par deux buts à zéro. « Il y avait une ossature composée des Soudani, Khelladi et Abdi qui nous ont beaucoup aidés. Nous pratiquions du football simple et séduisant en faisant tourner le cuir avec des passes courtes.» En 1970, et sous la houlette de l’entraineur Hénia Hamadi, les camarades de Driss misait sur le titre national mais il fallait qu’un envahissement de terrain pénalise le club. Mehdad a continué sa carrière en sélection militaire comme arrière gauche et finit en joueur en France pour une courte durée. Notre défenseur s’est reconverti en métier d’entraineur en 1985 où il driva des cadets de l’USMBA devenus champions en 1991 en arrachant la coupe d’Algérie sénior. Le fils Ibrahim El Khalil a suivi le pas de son père mais au poste de milieu offensif avec une carrière de footballeur dans les U21 de l’USMBA et l’équipe sénior du FC Saada en RII à côté de l’actuel milieu de l’USMBA Litt.
B.Didéne