samedi , 11 juillet 2020

:
Un dernier effort nécessaire

Il faudra donc encore patienter deux autres semaines pour la plupart des Algériens avant de revenir à une vie plus ou moins normale. La situation pandémique est toujours à des niveaux qui ne permettent pas de lever le confinement imposé depuis plusieurs semaines sur la totalité du territoire national.
Les pouvoirs publics ont pris la décision de rallonger le confinement de deux autres semaines, à l’exception de 4 wilayas où la situation a été jugée en nette amélioration. Le virus continue à circuler donc à un degré qui ne permet pas de jouer avec la santé des citoyens et qui impose la prudence nécessaire pour ne pas voir tous les efforts engagés jusque-là anéantis totalement. Le comité scientifique chargé du suivi de cette épidémie dispose d’assez d’éléments objectifs pour prendre les décisions responsables qu’il juge à même de continuer à cerner le virus.
S’il est vrai que les chiffres des deux derniers jours sont plutôt dans une pente descendante, il n’en demeure pas moins que la courbe est bien loin de s’être aplatie. La prudence et surtout la vigilance doivent toujours être de mise pour arriver à l’éradication totale de cette épidémie. Et en ce cas, c’est avant tout le citoyen qui devra faire balancer la balance d’un côté comme de l’autre. Si les gestes barrières et le port de masques sont scrupuleusement respectés, il ne fait aucun doute que ces 15 jours qui viennent auront une grande incidence sur le fléchissement du virus. La chose a été vérifiée dans d’autres pays et leur a permis d’enclencher de grandes opérations de déconfinement.
Pourtant dans ces pays, à l’image de la France, l’Italie ou l’Espagne pour ne citer que ces trois là, la situation sanitaire était des plus catastrophiques, mais la rigueur du suivi des contraintes imposées par les pouvoirs publics ont permis de voir la situation s’améliorer grandement. Il en fut d’ailleurs de même en Chine où le berceau de la pandémie à Wuhan a pu retrouver une vie très proche de la normale après deux mois d’un confinement strict.
La solution est donc entre nos mains, et ce sont nous les citoyens qui pouvons et devons activer la fin de ce virus ou tout au moins, en ralentir considérablement la circulation pour commencer à reprendre une vie normale qui permettra de relancer l’économie nationale qui a beaucoup souffert ces deux derniers mois de l’arrêt imposé par cette pandémie.
Vivre un été normal se jouera ces 15 prochains jours. Et la chose est grandement possible si nous nous astreignons à un respect total des consignes demandées par les scientifiques. Il reste encore un petit effort à faire et il faut le faire pour tourner cette page éprouvante pour tout le monde.
Par Abdelmadjid Blidi