dimanche , 14 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>El Ançor-Quartier «Carera» </span>:<br><span style='color:red;'>Un douanier et sa famille agressés de nuit en leur domicile par 5 individus cagoulés</span>
© illustration

El Ançor-Quartier «Carera» :
Un douanier et sa famille agressés de nuit en leur domicile par 5 individus cagoulés

A l’heure où nous mettons sous presse, la population d’El Ançor ne s’est pas encore relevée de son émoi, suite à l’agression dont ont fait l’objet en leur domicile, un douanier et sa famille, dans la nuit d’avant-hier, aux environs de 4 heures du matin, perpétrée par 05 individus cagoulés.

Selon les témoignages du douanier et de sa famille et dont l’épouse est enceinte de quelques mois, un bruit fracassant les réveillera en plein sommeil autour de 04h du matin.
En fait, c’était le bruit provenant de la porte métallique d’entrée que les malfrats avaient fracassé à coup d’arrache-clous pour s’introduire dans le domicile familial, sis au quartier dit « Carera ». Se retrouvant nez à nez avec le groupe de malfrats, le père de famille tentera de se débattre en essuyant des coups d’épées et d’objets contendants que lui assénèrent violement ses agresseurs, lui causant nombre de blessures.
Un des membres de la gang, brutalisera l’épouse enceinte en lui donnant un coup de pied violent au ventre. La panique qui s’en suivit et les cris qui commencèrent à fuser de l’intérieur du domicile, alerteront les voisins qui accoururent à leur secours, tout en prenant le soin d’alerter les éléments de la brigade de la gendarmerie qui arrivèrent aussitôt sur les lieux.
Pris de court, les criminels  disparaitront aussitôt à bord d’un véhicule, non sans avoir asséné de nouveaux coups de bâtons aux membres de la famille, martyrisés et présentant nombre de traumatismes. Toujours selon les témoignages du douanier, lui et sa famille doivent leur salut grâce à l’intervention des voisins et des éléments de la gendarmerie d’El Ançor, qui sont rapidement intervenus pour mettre fin à leur calvaire.
La violence avec laquelle se sont acharnés sur eux les 05 malfrats, d’abord en fracassant la porte métallique d’entrée avant de s’abattre sur eux avec tous types d’objets et armes blanches, dont des épées, est telle que ces derniers avaient des intentions criminelles pouvant aller jusqu’à leur décès .
L’heure que les 05 acolytes, de surcroît cagoulé, ont choisie pour commettre leur forfait, soit à 4 heures du matin, avec violation de domicile, conforte cette thèse criminelle et écarte la simple supposition de faire juste peur à la famille.
Une enquête est ouverte par la brigade de la gendarmerie d’El Ançor. Quant à la question de savoir pourquoi ces malfrats ont ciblé ce douanier précisément, cela sera certainement élucidé par les enquêteurs. Toutefois, et selon le père de famille, il s’agirait probablement d’un règlement de compte, même si cela demeure aléatoire, en expliquant que de par sa fonction, il se serait exposé, lui et sa famille, à un tel acte d’agression, du fait qu’il aurait, lors de l’exercice de ses fonctions, saisi un important lot de pièces détachées, frauduleusement introduit par un groupe d’individus.
Cela pourrait constituer une piste pour les enquêteurs pour remonter jusqu’aux agresseurs, lesquels, avaient crié lors de leur intrusion dans le domicile familial, qu’ils étaient venus lui ôter la vie.
Karim Bennacef