jeudi , 29 octobre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Il a débuté hier à la Mecque </span>:<br><span style='color:red;'>Un hadj restreint sous haute surveillance sanitaire</span>

Il a débuté hier à la Mecque :
Un hadj restreint sous haute surveillance sanitaire

Le hadj de la saison 2020 n’est pas épargné par les effets désastreux de la pandémie du coronavirus qui a engendré l’annulation ou le report de nombreux événements à travers le monde.

Drainant chaque année jusqu’à deux millions et demi de fidèles qui viennent des quatre coins de la planète, le hadj de cette année dont le coup d’envoi a été donné hier, sera organisé dans une version miniaturisée.
La pandémie du coronavirus oblige, des mesures strictes ont été décidées afin d’éviter au maximum les risques de contaminations que ce rendez-vous peut engendrer. Les autorités saoudiennes ont annoncé que cette année, quelques rituels de l’un des cinq piliers de l’Islam seront annulés afin d’éviter la propagation du nouveau Covid-19. Il est ainsi exigé des hadjis l’application des mesures de prévention et de protection contre la pandémie comme le port obligatoire de masque en plus de la nécessité de la distanciation physique entre les fidèles.
En effet, selon les images diffusées par les chaînes de télévision saoudiennes, hier, au premier jour du hadj, les fidèles sont apparus avec des masques aux visages avec l’observation d’une distance entre eux.
Selon les séquences transmises en direct par les télévisions saoudiennes, les hadjis ont ensuite tourné autour de la «Kabaa», au cœur de la Grande mosquée de La Mecque.
Pour ce qui est des modifications apportées au hadj de la saison 2020, les fidèles n’auront pas la possibilité, contrairement aux années précédentes, de toucher la Kaaba afin de limiter les risques d’infection, ont indiqué les autorités saoudiennes, disant avoir déployé cliniques mobiles et ambulances sur le terrain pour faire face à toute éventualité.
Il est à signaler que les autorités saoudiennes avaient indiqué que seulement un millier de fidèles résidant dans le royaume seraient autorisés cette année, les médias locaux faisant état de quelque 10.000, soit une infime fraction des 2,5 millions de fidèles ayant accompli les rituels du hadj en 2019.
Avant le début du hadj de cette année, les autorités saoudiennes ont anticipé en appliquant une série de mesures au profit des fidèles ayant pris la direction de la Mecque.
Ainsi, selon les images des télévisions, les hadjis ont été soumis à des contrôles de santé et placés en quarantaine à leur arrivée à la Mecque ce week-end et leurs bagages ont été désinfectés.
Samir Hamiche