mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Ibrahim Boughali élu par ses paires</span>:<br><span style='color:red;'>Un indépendant à la présidence de l’APN</span>

Ibrahim Boughali élu par ses paires:
Un indépendant à la présidence de l’APN

Il a joué un rôle important dans la réconciliation entre la communauté ibadhite et malékite, durant les douloureux évènements de Ghardaïa. Avant d’occuper le poste de P/APW de Ghardaïa, il a à son actif une expérience professionnelle à la tête de d’une agence CNEP et Chargé d’études au niveau de la banque El-Baraka.

Le nouveau président de l’APN est connu. Il s’appelle Ibrahim Boughali, sans étiquette politique et son dernier poste politique est président de l’APW de Ghardaïa. Issu de la société civile, puisque il a été élu sur une liste indépendante, le désormais 3ème personnage de l’Etat est originaire de Ghardaïa. Il est né le 3 mars 1963 à Beni Yezguene. M. Boughali a récolté 295 voix contre 87 pour son concurrent, Ahmed Sadouk du Mouvement de la société pour la paix (MSP). On retiendra que 382 députés ont voté. Plus d’une vingtaine de députés n’ont pas participé au vote.
Cela pour l’opération de son élection. Concernant son parcours universitaire et professionnel, il faut savoir que M. Boughali est titulaire d’une licence en science politiques et relations internationales de l’université d’Alger. Il a joué un rôle important dans la réconciliation entre la communauté ibadhite et malékite, durant les douloureux évènements de Ghardaïa. Avant d’occuper le poste de P/APW de Ghardaïa, il a à son actif une expérience professionnelle à la tête de d’une agence CNEP et Chargé d’études au niveau de la banque El-Baraka entre 1996 et 1997.
C’est le profil d’un homme de l’Algérie profonde, très ancré dans la société et vivant en connexion permanente avec le peuple. Il apprécie à sa juste valeur la confiance placée en lui par ses collègues, soulignant l’instant historique que vit le pays. Pour M. Boughali cette législature «édifie vraiment et sincèrement l’Algérie nouvelle souhaitée par le peuple algérien et pour laquelle le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est engagé», en assurant qu’il veillera à coordonner entre les différents groupes parlementaires et le gouvernement pour la concrétisation du programme du Président de la République. L’élection du président de l’APN a été encadrée par un bureau présidé par le doyen des députés, Abdelouahab Aït Menguellet, assisté des deux plus jeunes députés élus Hamad Ayoub et Bouchlaghem Abdelmoumene. Une disposition constitutionnelle prévoit la formation du trio. Les autres gestes tout aussi constitutionnel, à savoir l’adoption de la liste des membres de la Commission de validation de la qualité de membre, la formation d’une commission chargée d’établir le rapport qui fait état, entre autres, de la nomination de Samia Moualfi de Bejaïa et de Hicham Sofiane Salawatchi de Chlef au gouvernement, l’adoption dudit rapport par les députés, ont été accompli dans une ambiance sereine et sans.
Le doyens des députés, a appelé à rétablir la crédibilité de l’APN pour rétablir la confiance avec le citoyen. «Nous ne pouvons pas travailler en l’absence d’une confiance mutuelle», a-t-il déclaré à l’adresse des députés, précisant que «le peuple algérien n’en peut plus des mensonges et de l’hypocrisie, ce qui nous amène à œuvrer au rétablissement de la crédibilité de l’APN pour rétablir la confiance avec lui». Des propos d’une grande sagesse et qui fixe l’objectif le plus noble de la prochaine législature.
«Nous avons une seule Algérie et vous représentez toutes ses régions, (…) Nous devons apporter notre appui au président de la République qui a ouvert les portes aux jeunes qui sont l’avenir du pays», a ajouté M. Aït Menguellet.
On retiendra enfin que la prochaine APN, issue des élections législatives du 12 juin 2021, n’est dominée par aucune formation politique. On rappellera néanmoins que le FLN a la majorité relative avec 98 sièges, suivi des indépendants qui ont récolé 84 sièges, du MSP qui a ravi 65 sièges et du RND qui le talonne avec 58 sièges.
Nadera Belkacemi