mardi , 4 août 2020
<span style='text-decoration: underline;'>La 5ème rocade ouverte</span>:<br><span style='color:red;'>Un plus pour la circulation</span>
© OT / Adda

La 5ème rocade ouverte:
Un plus pour la circulation

Oran possède plusieurs périphériques qui joignent les deux extrémités d’Oran d’est en ouest ; le premier c’est le Boulevard Abderezak, ex Boulevard des 40 mètres qui part du siège de la wilaya et les falaises jusqu’au quartier Ibn Khaled, ex Cholet.

Le 2ème périphérique commence devant le jet d’eau de l’hôtel Sheraton et termine sa course à la cité petit Hai Badr à l’ouest d’Oran, le troisième débute de la cité « Bâtiment Taliene » jusqu’à la cité des amandiers (route de Messerghine).
Le 4ème périphérique qu’on appelle la 4ème rocade débute de Hai Sanaouber (ex canastel) pour terminer sa course à l’est jusqu’à la nouvelle cité AADL Ahmed Zabana en passant par Sidi Maarouf , Hai Emir Ex St Remy- Es.Senia- Ain Beïda jusqu’au croisement de la route de Tlemcen et la 5ème rocade qui vient d’être ouverte à la circulation et qui a été réalisée par des entreprises algériennes et comprenant beaucoup de ponts et d’échangeurs, débute à El Kerma au niveau des nouvelles halles centrales en croisement avec l’autoroute Oran-Alger et traverse en une vingtaine de kilomètres Sidi Chami –El Braya –Hassi Bounif pour arriver à la zone de Belgaid au nord-est d’Oran dans les environs du pôle universitaire de Belgaid, du nouveau complexe olympique et de Sidi Bachir les quartiers populaires. Cette cinquième rocade ne semble pas avoir causé de problèmes et tout semble se terminer et on constate qu’elle a été ouverte à la circulation. Cette dernière est un plus pour la circulation automobile et surtout pour les grands camions qui doivent éviter le centre ville d’Oran et se diriger vers les autres villes. Ainsi, les responsables semblent se projeter sur le futur pour la circulation routière et c’est un plus pour l’avenir de l’environnement à Oran.
Adda.B