lundi , 28 septembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>Nouvelle ville de Hassi Messaoud </span>:<br><span style='color:red;'>Un quota supplémentaire de 1500 LPA et 1000 LPL</span>

Nouvelle ville de Hassi Messaoud :
Un quota supplémentaire de 1500 LPA et 1000 LPL

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de  la Ville Kamel Beldjoud a annoncé, samedi à Ouargla, l’attribution d’un  nouveau quota de logements supplémentaire de 1500 logements publics aidés  (LPA) et 1000 logements publics locatif (LPL) en faveur du projet de la  nouvelle ville de Hassi Messaoud.

Lors de sa visite d’inspection de deux jours au projet de la nouvelle  ville de Hassi Messaoud (80 km à l’est de Ouargla), le ministre a précisé  qu’»il a été décidé d’attribuer un quota supplémentaire de 1500 logements  LPA et 1000 LPL en faveur du nouveau pôle urbain, auquel s’ajoute au  programme de 2000 LPL en cours de réalisation dans le même pôle».
A cette occasion, le ministre a indiqué que «toutes les conditions sont  réunies pour réaliser ce nouveau pôle urbain», soulignant, dans ce sens,  que les difficultés enregistrées au niveau de toutes les nouvelles villes  du pays ont été évoquées lors de la réunion du Conseil interministériel  tenue le 21 juillet dernier, telles que Hassi Messaoud (Ouargla), Sidi  Abdellah (Alger), Bouinan (Blida), Ali Mendjeli (Constantine) et Ahmed  Zabana (Oran). Une rencontre similaire est prévue dans les prochains jours pour  poursuivre l’examen de ce dossier, a fait savoir le ministre qui a ajouté  que l’Etat est déterminé à «surmonter toutes les difficultés à même de  réaliser ces futurs pôles urbains».
A ce propos, le premier responsable du secteur a mis l’accent sur  l’importance d’appliquer strictement le Plan d’aménagement de la nouvelle  ville de Hassi Messaoud qui a été adopté, appelant les responsables de ce  grand projet urbain à «le mettre en £uvre à la lettre». Le ministre a rappelé la nécessité d’encourager l’investissement privé au  niveau de ce nouveau pôle urbain à même de concrétiser les différents  projets de développement programmés. Au niveau du même site, le ministre a écouté un exposé sur la nouvelle  ville de Hassi Messaoud, où plusieurs projets sont en cours de réalisation,  dont un groupe scolaire, un CEM, un lycée, une polyclinique, un centre de  formation professionnelle et des structures sécuritaires.
Le ministre de l’Habitat a également inspecté, au niveau du nouveau Pôle  urbain, plusieurs chantiers en cours de réalisation, dont le projet de  2.000 logements publics locatifs (LPL), de pôle éducatif et de  polyclinique. La nouvelle ville de Hassi Messaoud, localisée dans la zone de Oued  El-Maraâ, à équidistance d’environ 80 km entre l’actuelle Hassi Messaoud et  les villes de Touggourt et Ouargla, s’étend sur 4.483 hectares, dont des  périmètres d’habitation d’une capacité de 80.000 habitants. Une bande verte de 6 km comprenant diverses ressources végétales est aussi  en cours de réalisation, selon la fiche technique du projet. La structure et typologie de la nouvelle ville, fonctionnelle à l’horizon  2020, fait ressortir des structures d’accompagnement administratives,  universitaires, commerciales, socioculturelles, sportives et religieuses et  un grand parc avec structures de loisirs.
Le projet de nouvelle ville de Hassi Messaoud sera, selon sa conception  initiale, un champ d’application exemplaire des solutions les plus avancées  dans le domaine des énergies renouvelables et du solaire en particulier. Au niveau de la circonscription administrative de Touggourt (160 km au  nord d’Ouargla), M. Beldjoud a inspecté le projet de réalisation d’un CEM  (base-6) au Pôle urbain «Cité El-Mostakbel», où il a écouté un exposé sur  le secteur de l’Habitat dans la wilaya, avant d’inspecter le chantier du  projet de réalisation de 300 logements par la société de promotion  immobilière «Assure-immo», celui du projet de réalisation de 200 logements  promotionnels aidés (LPA) et le chantier du projet de réalisation de 800  logements publics locatifs (LPL). Le ministre poursuivra sa visite à Ouargla par l’inspection d’autres  projets de logements dans de nouveaux pôles urbains dans le chef-lieu de  wilaya.