samedi , 2 juillet 2022

Un régime aux abois

La sortie médiatique de l’ambassadeur palestinien à Dakar, de part sa pertinence, sa franchise et sa sincérité, a fait très mal au Makhzen, qui piqué au vif et mis devant ses lâchetés et des trahisons, a intimé ordre à son ambassadeur à Dakar de réagir. Une réaction pleine d’approximation, de contre vérités, et à la limite de l’injure et de l’insulte à l’égard du diplomate palestinien, qui n’a fait que défendre son pays, mettant en lumière l’hypocrisie d’un régime qui a vendu la première cause des Arabes pour de basses visées de marchandage.
Des points clairement martelés par l’ambassadeur de Palestine,Safwat Ibraghith,qui a assuré que l’alliance tripartite entité sioniste/Etats-Unis/Maroc «a été l’objet d’un marchandage orchestré par l’Administration Trump», un lâche deal qui a conduit à normaliser les relations entre le Maroc et l’entité sioniste en contrepartie de la prétendue «reconnaissance» de la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. « Ils ne peuvent pas le nier. Cela a été un marchandage», a fermement dénoncé le diplomate palestinien.
Dans sa réponse, frisant le ridicule, l’ambassadeur marocain à Dakar, se mêle les pinceaux, se contredit, ment (le mensonge,une marque de fabrique de la diplomatie du Makhzen), manque d’élégance et tombe même dans la limite de l’insulte envers un officiel palestinien qui n’a fait que défendre son peuple et son pays.
Les justificatifs sont brouillons et ne tiennent pas la route. Le ridicule n’a pas son pareil en mettant sur le même pied d’égalité la noble cause palestinienne et la barbare colonisation du Sahara occidental par son pays. «En effet, la question du Sahara marocain, n’en déplaise à ce polémiste en herbe, constitue de tout temps la priorité nationale absolue pour l’ensemble du peuple marocain. Cette question dont la sacralité est aussi incontestable que celle de la question palestinienne dans la conscience collective du peuple marocain’. Autrement dit, le Maroc soutient Israël contre les Palestiniens, et les Israéliens soutiennent le Maroc contre les Sahraouis. Un ridicule affligeant pour cet ambassadeur qui au fond ne défend que la légitimité supposée de deux entités colonisatrices contre les peuples sahraoui et palestinien. Jouant avec les mots, il prétend aussi qu’il s’agit d’une «reprise des relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et Israël, et non d’une normalisation des relations». Continuant dans son délire, il explique cette trahison par le fait de défendre les «plus d’un million d’Israéliens qui revendiquent leur origine marocaine et le Maroc ne les a jamais reniés.»
Enfin ce fut là un chapelet d’insanités, de justifications fallacieuses, d’insultes gratuites envers le diplomate palestinien, d’errements et de mensonges éhontées d’une diplomatie de canniveaux, bien représentée par un Nacer Bourita maître-chanteur qui a osé qualifié la résistance palestinienne de terrorisme, un Omar Hilale roublard et limité, et enfin cet ambassadeur marocain à Dakar amateur qui aurait bien fait de se taire au lieu de se couvrir de ridicule.
Mais le Maroc aujourd’hui, n’est rien d’autre que cela, la médiocrité, la traîtrise et l’impuissance d’un régime aux abois.
Par Abdelmadjid Blidi