mercredi , 22 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>BAC 2021</span>:<br><span style='color:red;'>Un taux de réussite «encourageant» qui aura «un impact positif» sur la prochaine rentrée</span>

BAC 2021:
Un taux de réussite «encourageant» qui aura «un impact positif» sur la prochaine rentrée

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed a qualifié, jeudi, le taux de réussite enregistré à l’examen du baccalauréat (session 2021) de «bon et encourageant», soulignant qu’il aura un «impact positif» sur la prochaine rentrée scolaire.

Le taux de réussite national à l’examen du Baccalauréat (session 2021) a atteint 61,17 % avec une moyenne d’admission fixée à 9,5/20, décidée pour des considérations sanitaires et psychologiques liées à la propagation de la pandémie de coronavirus (Covid-19), a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse consacrée à l’annonce des résultats officiels de cette session, précisant que ces résultats auront «un impact positif» sur la prochaine rentrée scolaire.
Le baccalauréat étant «l’unique examen national où le passage ou le recalage dépendent de la moyenne de réussite, au détriment de la moyenne générale obtenue durant l’année scolaire, il a été décidé que tout candidat ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 9,5/20 soit considéré admis», a-t-il précisé. Cette mesure a été prise au profit des élèves pour les soutenir et prendre en considération les pressions psychologiques subies du fait de la propagation de la pandémie de coronavirus, a-t-il ajouté. Cette décision a «permis d’augmenter de 5,9 % le taux de réussite national», selon le ministre qui considère que ce taux de réussite reflète les efforts consentis par tous, notamment sur le plan de l’organisation et de la garantie des moyens éducatifs et pédagogiques pour permettre la poursuite du cursus scolaire. M. Belabed a tenu à saluer le rôle crucial de l’enseignant dans l’amélioration des résultats outre celui des partenaires sociaux.
Le ministre a salué, en outre, les mesures «strictes» prises par l’Etat dans le secteur pour faire face à la situation pandémique et permettre la poursuite du cursus scolaire, et ce à travers l’application d’un protocole sanitaire efficace et maitrisable qui a permis d’améliorer le taux de réussite.
Dans le cas où il s’avère impossible d’obtenir le résultat par SMS du fait de la saturation, le ministre a invité les parents à se rapprocher des établissements scolaires et éviter tout rassemblement, rappelant que les chefs d’établissements sont également tenus de veiller au respect du protocole sanitaire.
Le ministère de l’Education nationale avait pris, pour la deuxième année consécutive marquée par la propagation du virus, des mesures préventives à l’instar de la réduction du volume horaire, le découpage pédagogique, la distanciation et l’adaptation des programmes scolaires. Au total, 731.723 candidats dont 459.545 candidats scolarisés (180.833 garçons et 278.712 filles) et 272.178 candidats libres (140.099 garçons et 132.079 filles) ont passé l’examen du Bac du 20 au 24 juin dernier. Aussi, 5084 détenus se sont présentés à ces épreuves, soit une hausse de 59% par rapport à la session précédente. En chiffres, ils ont été 4.977 hommes et 107 femmes, répartis sur 47 établissements pénitentiaires désignés par le ministère de l’Education nationale comme centres d’examen.