mardi , 21 septembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Extension du tramway d’Oran</span>:<br><span style='color:red;'>Un vrai marché informel sur le tracé</span>

Extension du tramway d’Oran:
Un vrai marché informel sur le tracé

Même si le tracé du tramway vers le pôle de Belgaid existe, ce dernier a été détourné de ses fonctions et fait le bonheur des marchands informels qui s’y sont installés sans être dérangés. 

Il importe de revenir sur les déclarations faites par le ministre à l’occasion de la présentation des 9 rames assemblées dans l’usine CITAL de Annaba. En effet, ces dernières nouvelles rames seront «réservées» à la future extension du tramway vers le pôle de Belgaid, qui est en souffrance depuis près de deux ans en raison de contraintes financières.
L’extension du réseau du tramway d’Oran, s’effectuera essentiellement vers la localité de Belgaid à l’Est de la ville. Un choix motivé par la tenue des Jeux méditerranéens à El Bahia en 2021. Toutefois, il ne semble que l’on est encore au stade des déclarations car, à ce jour, alors que l’année 2017 tire à sa fin, plus que deux ans pour les jeux olympiques et rien n’a été apparent. Comme expliqué plus haut, ce sont plutôt les marchands informels qui ont réquisitionné ce tracé en installant baraques et charrettes sans qu’ils ne soient pour le moins du monde dérangés.
En fin de journée, c’est une vraie décharge qui s’installe sur ces lieux, entre ordures de fruits et légumes et poisson. Les habitants se trouvant sur ce même parcours, se disent désolés. On pensait que le tramway n’allait pas tarder à emprunter ce trajet, mais nous voilà confrontés à un marché informel. Plusieurs de ces habitants ont la même réplique ne cachant pas leur mécontentement parfois. Car, selon leurs propres déclarations, même si l’hygiène ne régnait pas sur ces lieux, voilà maintenant qu’elle fait terriblement défaut.
En été comme en hiver, les riverains sont confrontés à tous les parasites et odeurs nauséabondes dégagées par les restes d’ordures, en plus des eaux pluviales.
Ce tracé en temps d’hiver, est transformé en patinoire de boue et il est très difficile de pouvoir l’emprunter. Pourquoi un tel gâchis dira un père de famille récemment installé au niveau du pôle de Belgaid. Ce moyen de transport aurait pu être un vrai secours pour ces habitants relogés récemment.

F.Abdelkrim