lundi , 18 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Mostaganem </span>:<br><span style='color:red;'>Une commission de wilaya pour une gestion des déchets de papiers</span>
© D.R

Mostaganem :
Une commission de wilaya pour une gestion des déchets de papiers

Dans les quatre cités et même au centre-ville, les cartons d’emballage jetés par les commerçants, dénaturent l’esthétique des lieux et portent une atteintes à l’environnement.

Ayant fait cet amer constat, le wali a décidé d’assainir la situation et a constitué une commission  formée de son représentant et ceux de la direction de l’environnement de l’Office de gestion des Centres d’enfouissement technique (CET) et de l’EPIC «Mosta propre», avec mission de faire des tournées dans les différents quartiers et cités de la ville en vue de faire un constat de visu, de sensibiliser les commerçants à jeter les cartons d’emballage dans les lieux appropriés que la commission désigne à des heures convenues l’après-midi.
Ainsi, les camions de ramassage de l’EPIC «Mostaganem», s’en chargent de les récupérer et de les vendre à quatre ou cinq dinars le kilogramme à ceux qui ont des unités de recyclage à Oran. Mais ces derniers ne se manifestent pas quelquefois. Des jeunes ayant bénéficié de camions par le biais de l’ANSEJ, ont essayé de se lancer dans le ramassage des cartons mais se sont abstenus de continuer, que la vente de kilogramme de carton à quatre dinars ne permettait pas de couvrir les frais et de leur assurer un revenu selon leurs dires. Il leur est conseillé de créer une micro-entreprise de recyclage.
Le directeur de l’EPIC Mosta-propre s’est engagé à prendre les mesures qui s’imposent pour un ramassage quotidien des cartons d’emballage, d’assainir les quartiers et cité et de susciter un bon environnement avant la situation estivale, si toutefois, la commission arrive à faire respecter par les commerçants les horaires de dépôt des cartons usagés dans des lieux appropriés.
Le président au bureau de wilaya des commerçants et artisans algériens, se chargera à son tour, de sensibiliser les commerçants sur l’importance et l’intérêt d’un bon et sain environnement qui constitue pour la santé des citoyens un des facteurs primordiaux. Même les représentants des comités de quartiers se doivent de s’impliquer pour sensibiliser les citoyens à faire le tri des déchets, et déposer chaque type dans des bacs appropriés. A indiquer, que la campagne à débuté il y a une semaine. Il est à rappeler, que l’exemple belge en matière du traitement de déchets est pris comme modèle.
Charef.N