mardi , 30 novembre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>L’Hippodrome (Oran)</span>:<br><span style='color:red;'>Une dangereuse bande de malfaiteurs interpellée</span>

L’Hippodrome (Oran):
Une dangereuse bande de malfaiteurs interpellée

Les éléments de la police d’Oran ont réussi à mettre hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs qui a semé la terreur parmi les habitants des quartiers d’Oran Est.

Il s’est avéré que cette bande de malfaiteurs qui était spécialisée dans les vol par effraction, vol avec violence et vol sous menace d’armes blanches utilisait une voiture pour commettre ses crimes, a fait savoir hier la cellule de communication de la sûreté de wilaya d’Oran, lors d’un point de presse organisé au siège de la sûreté de wilaya.
En effet, suite à une vingtaine de plaintes déposées par les victimes au niveau de différentes sûretés urbaines à savoir 9eme , d’Es-Seddikia , 12ème de Canastel , la sûreté de haï Es-Sabah , et celle de Bir El Djir , une vaste enquête a été menée par les éléments de la brigade de l’atteinte aux biens et aux personnes. Il s’est avéré que les mis en cause utilisaient une voiture de couleur blanche lors des agressions commises. Les investigations ont conduit à l’identification des mis en cause, à l’aide des caméras de surveillance et ils ont été interpellés au niveau du quartier «L’hippodrome» secteur El-Makkari, où ils se cachaient dans une habitation. Munis d’un mandat de perquisition délivré par monsieur le procureur de la République près le tribunal correctionnel de Fellaoucene, les policiers ont surpris les mis en cause dans leur cachette où ils ont été arrêtés en flagrant délit en possession des armes blanches utilisées lors des agressions , dont des couteaux, un bâton en métal et un électrochoc. La perquisition s’est soldée ainsi par la saisie de quelques objets volés dont un micro ordinateur et des téléphones portables. La voiture blanche de marque «Ibiza», utilisée dans les crimes a été saisie aussi avec plusieurs plaques d’immatriculation, dont deux «étrangères». Les mis en cause changeaient de plaque après chaque agression afin de fuir la police, a indiqué la cellule de communication.
Pour répondre aux chefs d’inculpation d’association de malfaiteurs, port d’armes prohibées, vol par effraction, vol avec agression, vol sous menace, et recel , les six mis en cause âgés entre 20 et 28 ans, tous des repris de justice , ont été présentés dans l’après midi d’hier devant le parquet. Ils ont été placés sous mandat de dépôt.
Rappelons que cette affaire s’inscrit dans le cadre de la stratégie de la police d’Oran pour la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes surtout celle liée à l’atteinte aux biens et aux personnes.
Fériel.B

Répondre