samedi , 24 juillet 2021

Une dangereuse dérive

Le perfide et nauséabond régime du makhzen continue sa politique haineuse et provocatrice envers notre pays, qui a fait et fait preuve jusqu’à ce jour de beaucoup de retenue et de sagesse. L’Algérie n’est pas dupe des vils agissements du voisin de l’ouest qui pousse les choses à leurs ultimes et tablent sur un début de conflit pour aller par la suite se réfugier sous les jupons de ses protecteurs français et sionistes et jouer la vierge effarouchée comme à chaque fois avec ce régime lâche et vil. Car le Maroc est clairement aujourd’hui un État voyou et un minus au service exclusif de mentors et stratèges visant la déstabilisation de toute la région, à laquelle prend part et de manière zélée et intéressée le palais marocain qui a perdu tout honneur et toute dignité et a fait le choix de la bassesse et de la trahison.
Ce qui s’est passé lors de la rencontre des pays du mouvement des non-alignés et la basse manœuvre de la représentation marocaine à New-York, entre dans la droite ligne de la bassesse et roublardise de la diplomatie marocaine et de son chef Nasser Bourita qui n’a pas fini de traîner la réputation du peuple marocain au plus bas. Et c’est d’ailleurs ce qu’a relevé le communiqué du ministère des affaires étrangères algérien qui a qualifié la communication diplomatique marocaine d’ «aventuriste, irresponsable et manipulatrice. Elle relève d’une tentative à courte vue, simpliste et vaine, destinée à cultiver un amalgame outrancier entre une question de décolonisation dûment reconnue comme telle par la communauté internationale et ce qui n’est qu’un complot dirigé contre l’unité de la nation algérienne”.
Mais l’Algérie et sa diplomatie connue internationalement pour sa force et sa clairvoyance, n’a pas encore actionné tous les leviers de la riposte et laisse au Maroc une fenêtre pour s’expliquer, comme écrit dans le même communiqué du département de Ramtane Lamamra « Dans la situation ainsi créée par un acte diplomatique douteux commis par un ambassadeur, l’Algérie, République souveraine et indivisible, est en droit d’attendre une clarification de la position définitive du royaume du Maroc sur cet incident d’une gravité extrême ».
Le makhzen se trompe encore une fois et prend des chemins aventuriers et dangereux en s’attaquant à l’unité de l’Algérie. Une unité puisée des rudes années de lutte pour l’indépendance du pays, dans une des plus grandes révolutions du 20ème siècle où tout le peuple était uni face à la France coloniale à l’Ouest , au Centre, à l’Est, au Sud et surtout en Kabylie où les lions du Djurdjura ont brisé le colonisateur français et ont fait de même face à la lâche agression marocaine de 1963, et ne manqueront pas de le faire encore une fois car l’unité de la nation algérienne est inébranlable. Le Maroc pourrait le vérifier à ses dépens s’il continue dans sa politique de lâcheté et de provocation.

Par Abdelmadjid Blidi