vendredi , 18 juin 2021

Une éclaircie

La situation sanitaire commence à inquiéter ces derniers temps, avec l’augmentation des cas de contamination au covid-19, qui ont dépassé les 300 par jour et frôlent même avec les 400 cas. Une situation que les spécialistes estiment tout à fait logique et prévisible et qu’ils disent attendre depuis quelques semaines déjà.
Ils trouvent ceci quasi normal au vu du laisser-aller, observé depuis un certain temps chez les Algériens, qui se soucient de plus en plus rarement du respect des gestes barrières. En effet, la distanciation physique, tout comme le port du masque sont pratiquement totalement ignorés par une grande partie de la population. Un comportement dangereux qui ne se manifeste pas uniquement dans les rues et les espaces ouverts, mais aussi et surtout dans les endroits fermés et avec une assez importante concentration de foule. C’est le cas dans les administrations, les banques, les mosquées, tous les moyens de transport, enfin partout le port du masque n’est plus d’actualité.
Alors et face à ce comportement, il ne faut pas trop s’étonner de voir la courbe des contaminations augmenter de manière significative et dangereuse, surtout avec la présence confirmée de plusieurs variants qui sont plus contagieux et même plus virulents et létaux, selon certaines études.
Mais heureusement, à ce jour, et malgré cette hausse de cas, les structure sanitaires tiennent toujours le coup et ne sont pas encore débordées par ce nouveau flux. Mais c’est là une situation tout à fait aléatoire et qui peut à tout moment basculer dans le rouge et voir nos hôpitaux saturés avec un autre stress qui sera difficile à gérer pour le personnel médical qui est déjà à bout de forces et de nerfs étant donné qu’il est sur le pont depuis plus d’une année déjà.
Mais face à cet inquiétant tableau, il existe néanmoins de bonnes nouvelles sur le front de la vaccination qui est enfin entrée dans une nouvelle ère beaucoup plus consistante que ce que nous avons connus jusque là. En effet en ce mois de juin et les tout prochains mois, des millions de doses de différents vaccins anti-covid seront disponibles un peu partout dans le pays, ce qui permettra selon les déclarations de beaucoup de responsables de la santé, d’engager de manière effective une vraie campagne de vaccination de masse qui ne se limitera pas uniquement aux centres de santé comme auparavant, mais qui sera aussi organisée au niveau de nombreux vaccinodromes. Mais d’ici là il faut toujours insister sur le respect des gestes barrières, une tâche qui parait aujourd’hui bien rude à réaliser, car beaucoup d’Algériens se pensent déjà dans l’après pandémie.
Par Abdelmadjid Blidi