jeudi , 25 février 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Directrice de l’Environnement, Dahou Samira</span>:<br><span style='color:red;'>Une étude pour la réalisation d’un incinérateur de déchets hospitaliers</span>
© Illustration

Directrice de l’Environnement, Dahou Samira:
Une étude pour la réalisation d’un incinérateur de déchets hospitaliers

Une étude pour la réalisation d’un incinérateur  de déchets d’hôpitaux à Oran sera lancée en début d’année 2018, a annoncé  lundi la directrice de l’Environnement, Dahou Samira.

La direction de l’Environnement prendra en charge la réalisation de cette  étude qui fixera le lieu de cet incinérateur dans un délai de trois (3)  mois au plus tard, a indiqué Mme Dahou, signalant qu’une autre étude  concernant la concrétisation du projet sera élaborée la même année. Ce projet est une priorité pour le secteur afin de se débarrasser  définitivement du problème des déchets hospitaliers en application du plan  de wilaya de gestion des déchets spéciaux, approuvé par la commission de  wilaya en mai dernier, a ajouté la responsable.
Elle a indiqué, dans ce contexte, que le projet s’insère dans le cadre de  la stratégie du secteur, en collaboration avec un bureau d’études privé  ayant pris en charge la réalisation du plan de gestion des déchets  hospitaliers spéciaux, «afin d’avoir une vision globale sur le mode de  traitement et d’élimination des déchets».
Le projet sera réalisé dans le cadre de l’investissement privé, a-t-elle  fait savoir, signalant que la direction de wilaya de l’Environnement a reçu  trois demandes d’opérateurs privés implantés dans les zones industrielles  d’Es Sénia, d’Oued Tlélat et de Misserghine. Un des opérateurs privés a effectué une étude d’impact sur l’environnement  dans la zone industrielle d’Es Sénia, qui prend en charge actuellement le  traitement de 300 kg/heure de déchets des établissements hospitaliers qui  sont transformés en poudre pour être ensuite transférés vers le centre  d’enfouissement technique.
Mme Dahou a précisé que le volume des déchets des hôpitaux est estimé,  actuellement dans la wilaya d’Oran, à 7.000 tonnes/an et est appelée à  augmenter à 9.000 t/an dans les prochaines années après la réception  d’infrastructures sanitaires en cours de réalisation dont deux à Oued  Tlélat et Gdyel.