vendredi , 27 mai 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Ministère de l’Agriculture et du développement rural</span>:<br><span style='color:red;'>Une nouvelle stratégie pour lutter contre les incendies</span>

Ministère de l’Agriculture et du développement rural:
Une nouvelle stratégie pour lutter contre les incendies

Le ministère de l’Agriculture et du développement rural a élaboré une nouvelle stratégie pour se prémunir contre les incendies de forêts au cours de l’été de l’année en cours.

Il s’agit d’une nouvelle stratégie qui repose sur l’amélioration du dispositif opérationnel de lutte contre les incendies à travers un plan de travail multisectoriel, a détaillé, hier, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni.
Intervenant à l’occasion de l’installation de la Commission nationale de la protection des forêts pour l’année 2022, le ministre a affirmé qu’en prévision de la campagne de prévention et de lutte contre les incendies pour l’année en cours, le secteur a installé un dispositif opérationnel composé de 401 tours de contrôle, 513 équipes mobiles, 63 camions citernes d’eau avec 3261 points d’eau et 1019 ateliers avec un nombre de 9481 agents prêts à être mobilisés en cas d’extrême nécessité.
M. Henni a fait savoir, dans ce cadre, qu’à la fin de l’année 2021, 15 camions citernes d’eau et 80 camions légers destinés à la lutte contre les incendies de forêt ont été mis à la disposition de la Direction générale des forêts, qui a porté leur nombre à 240 camions, ce qui a permis de renforcer les colonnes mobiles pour atteindre un total de 30 colonnes mobiles.
Le ministre a fait savoir, par ailleurs, que dans le cadre de cette nouvelle stratégie de lutte contre les incendies, plusieurs mesures ont été prises, dont notamment la nécessité pour la Commission de s’acquitter pleinement, en coordination avec les commissions de wilayas, présidées par les walis, de leur rôle de lutte contre le déclenchement des feux et de prévention conformément aux prérogatives qui leur sont dévolues, d’impliquer les citoyens à la contribution effective à l’alerte précoce et à l’intervention au niveau des foyers de feux et de mobiliser les comités de quartier à proximité des forêts. Ceci en plus de la nécessité de renforcer la coordination avec l’Agence nationale de la météorologie, et de l’étroite collaboration avec l’Agence spatiale algérienne (ASAL) pour exploiter et traiter les images capturées par le satellite, et utiliser les nouvelles technologies aux fins d’évaluer précisément les feux de forêt.
Le ministre de l’Agriculture est revenu sur le bilan des incendies qui ont touché l’été dernier de nombreuses régions du pays, qui ont entraîné des pertes humaines et matérielles en plus de graves brûlures ainsi que le décès en martyrs d’un certain nombre d’éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) ainsi que des civils. Les incendies de l’été passé ont également conduit à la destruction de plus de 100 000 hectares, au niveau de 21 wilayas du pays, causant la perte de certaines ressources agricoles comme des arbres fruitiers et un certain nombre de bétail.
S’agissant des mesures d’indemnisation, M. Henni a indiqué que tous les éleveurs touchés par ces incendies ont été indemnisés au niveau des dix wilayas concernées, soit plus de 1200 éleveurs avec plus de 6000 têtes de bétail. Il a tenu à préciser, dans ce cadre, que les éleveurs de volailles ont été indemnisés en intrants biologiques et du matériel d’élevage, ainsi que des apiculteurs avec plus de 69 000 ruches. «Tous les agriculteurs qui possèdent plus d’un million d’arbres fruitiers», a ajouté le ministre, faisant savoir aussi qu’environ 20 millions d’arbustes forestiers ont été distribués et plus de 11 millions d’arbres ont été plantés depuis le 25 octobre de l’année 2021. Il a souligné que cette démarche vise à réhabiliter les espaces dégradés par les incendies.
Il convient de rappeler que la Direction générale des forêts (DGF) a organisé les 20 et 21 avril dernier, en collaboration avec la Direction générale de la Protection civile, des journées d’études, dans le cadre de la préparation de la campagne de prévention et de lutte contre les feux de forêts. Il s’agit d’une rencontre de deux jours qui s’est tenue au niveau de l’Ecole nationale des forêts de Batna pour les wilayas de l’Est, au niveau du Centre de formation des agents techniques spécialisés des forêts de Beni Slimane (Médéa) pour les wilayas du centre et au parc national de Tlemcen pour les wilayas de l’Ouest.
Cette action s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de la nouvelle stratégie de prévention et de lutte contre les feux de forêts élaborée par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.
Samir Hamiche