vendredi , 27 mai 2022
<span style='text-decoration: underline;'>LIGUE 2</span>:<br><span style='color:red;'>Une phase aller très compliquée pour l’ASM Oran</span>

LIGUE 2:
Une phase aller très compliquée pour l’ASM Oran

L’ASM Oran a réussi à s’extirper de la zone des relégables à l’issue de son dernier match de la phase aller de la Ligue 2 de football (groupe Centre-Ouest), mais son bilan de cette première partie de la saison est loin de rassurer.

En tout et pour tout, cette formation, qui a échoué au cours des cinq précédents exercices à retrouver l’élite, a obtenu 17 points en 15 matchs. Cette moisson aurait pu être plus faible n’était-ce la victoire, arrachée dimanche à domicile face au MC Saïda (2-0), dans le cadre de la mise à jour du championnat. La partie, qui s’était arrêtée à la mitemps en décembre dernier après le décès du joueur du MCS, Sofiane Loukar, a été rejouée alors que le score était, au moment de son interruption, en faveur des visiteurs (1-0). Les gars de M’dina J’dida ont profité cette fois-ci de l’absence de plusieurs joueurs du MCS, qui ont enclenché une nouvelle grève, pour s’offrir trois précieux points, qui leur ont permis de respirer. Il s’agit malgré cela, du plus mauvais bilan de la phase aller réalisé par les Oranais depuis qu’ils ont quitté la Ligue 1, ce qui devrait accroître leurs peines, surtout qu’ils seront quatre clubs à descendre au troisième palier en fin d’exercice en cours. Les Vert et Blanc ont gagné à quatre reprises seulement, dont une à l’extérieur, contre cinq nuls à domicile, et six défaites, dont une dans leur jardin préféré du stade Habib-Bouakel. L’attaque de l’ASMO a inscrit 15 buts, alors que sa défense en a encaissé 17, sachant que le plus gros score réalisé par cette équipe fut contre la JS Aïn Defla (5-1), qui s’est déplacée à Oran avec son équipe réserve. Dans la foulée, la direction de l’ASMO se trouve dans l’obligation d’engager un troisième entraineur cette saison pour succéder à Abdellatif Bouaza qui a démissionné de son poste en début de semaine passée.