jeudi , 18 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Ligue 1 Mobilis </span>:<br><span style='color:red;'>Une tempête dans un verre d’eau</span>

Ligue 1 Mobilis :
Une tempête dans un verre d’eau

Une bonne nouvelle pour les accros et les aficionados de la balle ronde et ce, suite aux directives émanant de la FIFA, à savoir, que toutes les compétitions footballistiques devront être apurées avant l’autre nouvelle saison même si retard y aura. La FAF mettra définitivement le holà pour annoncer de facto que le championnat de Ligue 1 et les autres paliers, auront lieu à partir du mois de juin sous la bénédiction du huis clos.

Voilà de quoi mettre un terme aux querelles de clocher qui commençaient à foisonner un peu partout et quelque fois plus dans diverses bâtisses de clubs. L’arrêt du championnat à 7 rounds de la fin suite à l’intrusion du Covid -19, donnera plus de champ libre aux éternels insatisfaits pour mieux se mettre en exergue afin de formuler et d’étaler noir sur blanc, des initiatives un peu douteuses pour ne point dire cocasses ou farfelues trouvant là, un terreau facile pour cogiter tous azimuts, les plus fieffés et calculateurs spéculeront carrément sur une formule ressemblant à s’y méprendre, à celle de la petite balle par le biais de plays offs (pour les quatre premiers de la Ligue 1) qui verra sortir à la suite de ce mini championnat, le futur champion de l’élite avec à la suite, ses trois poursuivants qui compléteront le podium qui donnera le droit de jouer les compétions africaines et arabes (rien que çà !) , les plays downs donneront le droit d‘éviter le couperet menant à la Ligue 2 pour deux clubs à l’inverse des deux autres qui seront priés d’aller fureter dans le gouffre aux chimères. En somme, une vraie tartufferie pour bien se mettre en évidence et afin de plier toute une saison en seulement trois petites joutes bien loin des sept restant au calendrier , une dérobade qui semble aider ces Don Quichotte des temps modernes pour se donner surtout bonne mesure, tout en masquant leurs fausses prévisions afin d’aider leurs respectifs clubs de se mettre sous les feux de la rampe et surtout éviter un purgatoire pour durer alentour leur club fétiche et de facto, contrer les foudres des socios et cela dans un mouchoir réduit.
Une formule qui pour eux, s’apparente à du pain béni après l’arrêt du championnat qui a été salutaire pour eux et aussi sursitaire pour ne point se faire éjecter de leur tour d’ivoire , l’autre camp des irréductibles de leur « fausse – ball», ont voulu mettre la charrue avant les bœufs afin d’effacer leur passif pas du tout réconfortant  sur le plan des résultats de leur équipe durant la saison en pondant un gros œuf d’autruche par le truchement d’une saison à blanc afin de remettre les compteurs à zéro et échapper comme les autres, à la vindicte des supporters.
Une énième bizarrerie pour ces pseudo responsables qui contre vents et marrées des lois les plus élémentaires de la compétition, voulaient à tout prix profiter de cette nouvelle donne de l’arrêt forcé du championnat pour prendre le leadership et surtout se faire une place au soleil en ces temps d’incertitudes et d’interrogations.
A.Remas