mercredi , 25 novembre 2020
<span style='text-decoration: underline;'>INDUSTRIE AUTOMOBILE</span>:<br><span style='color:red;'>Volkswagen veut concrétiser un projet industriel en Algérie</span>

INDUSTRIE AUTOMOBILE:
Volkswagen veut concrétiser un projet industriel en Algérie

Le ministre de l’Industrie, Ferhat Aït Ali Braham, a reçu, jeudi à Alger, Alfonso Sancha Garcia, représentant du Groupe Volkswagen pour la région de l’Afrique du Nord, vice-président de la compagnie espagnole Seat, filiale de Volkswagen.

Lors de cette rencontre, tenue en marge de l’organisation du Forum d’affaires algéro-espagnol, «les deux parties ont examiné les possibilités de concrétisation d’un projet industriel du Groupe Volkswagen en Algérie», indique un communiqué du ministère. Dans ce cadre, M. Aït Ali Braham a expliqué au représentant du géant de l’automobile, le nouveau cadre juridique régissant cette activité et les incitations et avantages qui seront accordées aux investisseurs dans ce domaine. Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette entrevue, le ministre a affirmé «la volonté du groupe automobile d’établir un projet industriel en Algérie conformément à la nouvelle approche de construction automobile, tout en précisant que les discussions avec la partie étrangère avaient commencé il y a six mois».

Il a ajouté qu’un groupe de travail sera formé entre le ministère de l’Industrie et le Groupe Volkswagen pour étudier la possibilité d’établir un projet de construction de véhicules touristiques selon le nouveau cahier des charges. «Nous avons rencontré aujourd’hui M. Garcia, à l’occasion de la visite du Président du gouvernement espagnol, pour entamer l’étude de la concrétisation réelle d’un projet industriel en Algérie avec le groupe Volkswagen», a-t-il déclaré. Quant à lui, le Vice-président exécutif de Seat et représentant du groupe Volkswagen a indiqué que les discussions avec la partie algérienne étaient «très intéressantes et constructives» après avoir reçu des explications sur le nouveau cahier des charges régissant l’industrie automobile en Algérie. «Nous essayons d’avancer dans ce projet pour voir si nous pourrions concrétiser un projet de Seat ou du Groupe ici en Algérie», a-t-il dit.
Noreddine Oumessaoud