lundi , 18 octobre 2021
<span style='text-decoration: underline;'>Règlement du conflit au Sahara occidental</span>:<br><span style='color:red;'>Washington pour un processus dirigé par l’ONU</span>

Règlement du conflit au Sahara occidental:
Washington pour un processus dirigé par l’ONU

Les Etats-Unis soutiennent un processus politique dirigé par les Nations Unies pour le règlement du conflit du Sahara Occidental, a indiqué le secrétaire d’Etat adjoint américain aux affaires du Proche-Orient, Joey Hood, qui a appelé à accélérer la désignation d’un nouvel émissaire onusien pour ce territoire non autonome.

« Notre position claire est : Nous voulons voir un processus dirigé par l’ONU qui aboutit à un accord acceptable par toutes les parties et qui mène à la paix et à la stabilité, c’est ce qu’il y a de mieux pour la région et c’est (l’approche) à laquelle nous allons consacrer notre temps, notre énergie et nos efforts », a déclaré Joey Hood dans un entretien à l’APS.
« Nous voulons voir le nom de l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations Unies dès que possible » et aider (l’émissaire) à se mettre au travail le plus rapidement possible avec notre soutien ainsi que celui de nos partenaires et alliés, dont l’Algérie », a ajouté le diplomate américain qui a effectué une visite de travail en Algérie le 25 et 26 juillet. En juin dernier, le département d’Etat américain avait évoqué un changement d’approche de la part de l’administration Biden concernant la question sahraouie.
« Je n’ai rien à annoncer pour le moment, mais je pense que si vous regardez le Sahara occidental dans le cadre de l’approche plus large de la région adoptée par l’administration précédente dans le contexte des accords d’Abraham, c’est là que l’on constate une certaine » différence d’approche, avait alors déclaré le porte-parole du département d’Etat, Ned Price en référence à la reconnaissance par l’ancien président Trump de la prétendue souveraineté du Maroc sur ce territoire occupé.
En mars, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, avai également exhorté le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, à accélérer la nomination d’un envoyé personnel au Sahara occidental, soulignant le soutien des Etats-Unis au processus des négociations politiques entre les deux parties (Maroc et Front Polisario ), parrainé par l’ONU. Les deux responsable ont convenu au cours d’une réunion virtuelle de poursuivre la coordination étroite entre les Etats-Unis et l’ONU sur cette question.
Inscrit depuis 1966 à la liste des territoires non autonomes, et donc éligible à l’application de la résolution 1514 de l’Assemblée générale de l’ONU portant déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et peuples coloniaux, le Sahara occidental est la dernière colonie en Afrique, occupé depuis 1975 par le Maroc, soutenu par la France.