jeudi , 18 août 2022
<span style='text-decoration: underline;'>Mise en conformité des statuts</span>:<br><span style='color:red;'>Zetchi: «La FAF n’entrera jamais dans un conflit avec le MJS»</span>

Mise en conformité des statuts:
Zetchi: «La FAF n’entrera jamais dans un conflit avec le MJS»

Le président de la Fédération algérienne de  football (FAF) Kheireddine Zetchi, a refusé vendredi de polémiquer, en  déclarant que l’instance fédérale n’entrait « jamais»  en conflit avec le  ministère de la Jeunesse et des Sports qui a interdit récemment dans une  circulaire tout changement interne au niveau des fédérations sportive à  l’approche des élections.

Cette action qui concerne la mise en conformité des statuts avait  commencé il y’a dix mois sur demande de la Fédération internationale  (Fifa). Ces amendements ont débuté donc depuis longtemps, pour mettre les  choses dans leur contexte. Je suis sidéré de voir des gens parler du fond.  La FAF n’entrera jamais dans un conflit avec le MJS, les intérêts doivent  primer : rechercher le point d’intersection dans l’intérêt du football  national», a affirmé Zetchi sur les ondes de la radio nationale. Dans une circulaire adressée aux fédérations sportives le 8 juin, le  MJS a indiqué qu’il était «formellement interdit de procéder à la moindre  modification dans leurs règlements intérieurs à l’approche des assemblées  générales électives». Outre les règlements intérieurs, le MJS a formellement interdit aux  fédérations de «modifier leurs systèmes de compétition, leurs règlements  disciplinaires», ou même de «changer de poste aux cadres techniques»  activant en leur sein. Un nouveau système de compétition, dont la FAF a  déjà validé le principe, en vue de la saison 2020-2021. «Nous avons été destinataire de cette circulaire à l’instar de toutes  les fédérations. Nous avons cette capacité à trouver des solutions. Nous  tenons à éclairer l’opinion que ces statuts tendent à projeter le football  national vers le futur. Je tiens à signaler que cette circulaire n’a pas  d’effet rétroactif, donc le système de compétition, approuvé déjà par les  membres de l’AG, sera maintenu», a-t-il ajouté. Avant d’enchaîner : «Depuis notre arrivée à la FAF, nous avons toujours  entretenu de bonnes relations avec toutes les institutions de l’Etat, dont  le MJS, il existe des relations cordiales. Ceci, ne nous empêche pas de  discuter sur les statuts et la reprise du championnat, à partir de là, je  rassure en tant que premier responsable du football que les relations sont  bonnes avec le MJS et le seront toujours «. Tout en dénonçant « une cabale», le président de la FAF a démenti toute  intention d’exclure les membres de la glorieuse équipe du Front de  libération nationale (FLN) de l’assemblée générale, évoquant notamment «un  grand mensonge». « Il s’agit d’une véritable cabale qui s’est déchaînée depuis quelques  mois, il est important dans les moments stratégique de dénoncer, c’est une  volonté claire de déstabiliser la FAF. Je dénonce ceux qui ont choisi  d’instrumentaliser le football, les attaques contre la FAF et ma personne  avaient commencé au début de mon mandat. Fort heureusement, ils ne sont pas  nombreux. Dire que l’équipe du FLN est exclue de l’AG relève de la honte.  Je ne demande à personne de me soutenir, mais d’être derrière la FAF qui  représente l’Algérie. Comment peut-on rapporter un mensonge aussi grand  comme l’exclusion de l’équipe du FLN, dont les membres (8) sont  individuellement membres de l’AG avec droit de vote», a-t-il souligné. Zetchi a tenu à faire la lumière sur les principaux statuts, ces  derniers seront exposés aux membres de l’assemblée générale pour  amendement, lors d’une session extraordinaire (AGEx). « Pourquoi les joueurs actifs ne sont pas représentés au sein de l’AG ?,  pourquoi nous n’avons pas permis aux joueurs de créer leur syndicat ?, ce  volet existe dans les nouveaux statuts. Il y a aussi la séparation des  pouvoirs : remettre le pouvoir législative à l’AG, et le pouvoir exécutif à  la FAF, ce qui n’était pas le cas auparavant, il s’agit d’une réparation de  fond. Il y a aussi l’indépendance des commissions juridictionnelles, qui  doivent être élues par l’AG, et non pas désignées. Limiter l’âge du  président à 70 ans est proposé sans aucune arrière-pensée. La imitation des  mandats est un principe qui existe déjà même au niveau de la Fifa, dans  l’objectif d’instaurer l’alternance. Ce sont des principes fondamentaux qui  ont été apportés aux statuts». Enfin, Zetchi s’est dit engagé à travailler en « symbiose» avec le  département ministériel, dans» l’intérêt du football national». « Nous avons cette conviction avec le MJS, d’être toujours en  partenariat et en symbiose dans l’intérêt de notre football.